Le mariage de ma meilleure amie

Choix de la robe de mariée

Ce n’est pas tous les jours que sa meilleure amie se marie, surtout si elle vous a choisie comme témoin. Pour l’aider dans les préparatifs, je décide de la rejoindre à Marseille alors qu’on est à quelques mois du jour J.

Je m’improvise wedding planner

Pour réduire son budget de mariage, la future mariée a décidé de se passer des services d’un wedding planner. Seulement voilà, elle n’a jamais organisé un mariage de sa vie, du coup elle ne sait pas trop comment s’y prendre.

De plus, comme c’est une personne qui s’affole pour un rien, ma présence à ses côtés s’imposait pour tout prévoir et faire un rétro-planning. J’ai donc acheté mon billet d’avion et me suis rendue dans la Cité Phocéenne, à l’occasion d’un grand week-end. La distance ne nous aide pas mais, pour des raisons professionnelles, l’amie en question a été dans l’obligation de déménager sur Marseille.

Avec mes expériences dans l’organisation de mariage, je lui serai sans doute d’une grande aide. Mais avant toute chose, je dois m’occuper de mon voyage pour Marseille. Bien sûr, je n’ai pas à me soucier de l’hébergement, j’habiterai chez la future mariée. Toutefois, il faut que je trouve un moyen de locomotion car je compte également en profiter pour visiter les sites touristiques incontournables de la ville. Je choisis une location de voiture Hertz à Marseille.

Choisir la tenue de la mariée

Les faire-part déjà imprimés et envoyés aux invités, nous devons nous occuper sans plus attendre du choix de la tenue de la future mariée. Et vu que le mariage se déroulera en pleine saison estivale, l’avantage est qu’elle aura le choix en matière de style de robe. Toutefois, avant de jeter son dévolu sur un modèle bien déterminé, je lui propose d’abord de déterminer la forme de sa robe de mariage, en fonction de sa morphologie. Par la suite, les recherches seront ainsi mieux ciblées et il nous sera plus facile de trouver LA robe idéale.

Amies demoiselles d’honneur

Ainsi, après de nombreux essayages, il ressort que ce sont les robes de style fourreau et amazone qui mettent surtout en valeur sa morphologie en forme de sablier. Toutefois, comme elle est à la fois menue et petite, sans parler de ses jambes fines, elle peut tout simplement oser le modèle court. Quant aux matières de la robe, les dentelles avec leurs frous-frous ne convenaient pas du tout, encore moins les tissus satinés. Elle devra faire son choix entre l’organza, le tulle et le taffetas de soie.

S’occuper des petits détails

Une fois la question de la robe de mariée réglée, je me suis consacrée entièrement aux petits détails. Ces derniers sont souvent négligés ou oubliés par les mariés, comme c’est le cas des dragées de mariage par exemple. Pourtant, difficile de se passer de ces confiseries, particulièrement si l’on veut des noces dans le respect de la tradition. Néanmoins pour surprendre agréablement les invités, j’ai décidé de remplacer les traditionnelles dragées aux amandes par des dragées au chocolat.

Enfin, la confection des marque-places me revenait également. La mariée voulait des porte-noms qui soient à la fois originaux et décoratifs, sans pour autant sortir du thème général de son mariage. Après avoir sérieusement envisagé de les faire moi-même, j’ai finalement décidé de confier cette responsabilité à un professionnel. L’effet est des plus réussi.

Écrit par Gaëlle le dans Témoignages & Expériences

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : jd5pzq3y4e